Au début du XVIIe siècle, Amsterdam était la troisième plus grande ville d’Europe et incontestablement le centre financier du continent. La « Verenigde Oost-Indische Compagnie », fondée ici, envoya ses navires jusqu’en Amérique, en Asie et en Afrique, créant ainsi la base d’un premier réseau commercial mondial.

 

Comme de plus en plus de gens ont déménagé à Amsterdam, ils ont été forcés de construire de nouvelles maisons et la ville a commencé à s’étendre dans la campagne environnante.

Les canaux existants, qui étaient jusqu’alors des fossés purement défensifs, ont été prolongés et de nombreux nouveaux canaux ont été construits.

 

Il ne s’agissait plus d’installations purement militaires, mais d’installations servant au transport des marchandises en provenance et à destination des nombreux entrepôts et magasins construits directement au bord de l’eau. Ils ont également été utiles pour le drainage des marais, qui ont dû être remis en état par l’expansion de la ville.

 

La partie la plus célèbre et la plus belle de la ville est certainement le « Golden Bend » (Gouden Bocht), qui était habité par les plus riches patriciens et marchands d’Amsterdam et qui abrite les bâtiments les plus magnifiques, tels que la « Huis de Neufville », également connue comme la « plus belle maison sur le Bocht ».