Select Page

L’histoire de D´Artagnan

L’histoire de D´Artagnan

« Un pour tous ! » – « Tous pour un ! »

Qui d’entre nous n’a pas prêté ce serment, la tête pleine d’absurdités et le fouet à la main, avant d’attaquer ses amis avec une tête rouge vif ?

 

Inventé par l’écrivain français Alexandre Dumas et distribué depuis dans de nombreux magazines et téléfilms, le mousquetaire D´Artagnan est l’un des archétypes modernes de notre culture, comparable uniquement à Don Quichotte ou Prince Hamlet.

Mais peu savent que la figure de D´Artagnan repose sur une personnalité historique dont la vie a été aussi intéressante que celle de la figure inventée.

 

Charles de Batz de Castelmore (1613-1673), connu sous le nom de Comte d’Artagnan, s’installe très jeune à Paris, où, comme ses frères aînés, il souhaite rejoindre les mousquetaires. Mais comme il n’avait jamais fait de service militaire auparavant, sa demande a été rejetée.

Mais ce n’est que quelques années plus tard que ses réalisations dans les campagnes en Flandre et d’importants partisans, tels que le Commandant des Mousquetaires ou Colbert, le Ministre des Finances de la France, lui ont permis de revêtir la robe désirée.

 

En 1646, cependant, le cardinal Mazarin, premier ministre d’État, dissout la Garde des mousquetaires et les soldats doivent trouver refuge dans d’autres régiments. D’Artagnan, cependant, pourrait se passer de ce changement humiliant, car à ce moment-là, il était déjà le messager personnel de Mazarin (messager, diplomate et agent secret en parts égales) et l’a accompagné en exil à Brühl en 1651.

Mais quelques années plus tard, après le rétablissement de la Compagnie des Mousquetaires, nous le revoyons avec les troupes avec lesquelles il est resté jusqu’à la fin de sa vie.

 

Tout au long de sa vie, D´Artagnan a appartenu au cercle de confiance le plus proche de Louis XIV. Déjà au temps de la Fronde, il avait gardé le petit prince et lorsque le jeune roi se rendit auprès de sa future épouse, l’Infante Maria Teresa d’Espagne, il fut l’un des élus autorisés à accompagner le jeune roi.

En 1667, D´Artagnan est enfin à la destination de ses rêves, lorsqu’il est nommé capitaine lieutenant de la Première compagnie des Mousquetaires.

 

À l’hiver 1672, il retourne sur le terrain et prend le commandement pendant la guerre franco-néerlandaise. Pendant le siège de Maastricht, il a participé à la prise d’assaut nocturne d’un bastion avancé de la forteresse, qui a été reconquise par les Hollandais le lendemain matin.

Contre son meilleur jugement, D’Artagnan fut persuadé de lancer une autre attaque, qui fut couronnée de succès mais coûta la vie au vieux mousquetaire.

Le même soir, Louis XIV écrivit à sa femme : « Madame, j’ai perdu d’Artagnan, en qui j’avais une grande confiance.

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Application Culture

Jetez aussi un coup d’oeil à mon application culture !

Nouveaux articles quotidiens sur l’histoire de l’Europe, la littérature, la musique classique, les beaux-arts et plus encore.

Blogverzeichnisse

Blogheim.at Logo