Théodore Géricault était un peintre, sculpteur, dessinateur et lithographe français du début du 19e siècle et est considéré comme l’un des principaux représentants du romantisme français. L’une de ses œuvres les plus connues est le tableau intitulé “Mounted Trumpeters of Napoleon’s Imperial Guard” (trompettes montées de la garde impériale de Napoléon), dans lequel il a capturé deux de ses thèmes favoris – le cheval et la gloire de l’armée.

 

Le tableau montre quelques trompettes de la garde impériale de Napoléon dans leurs uniformes rouges et avec les hauts plumeaux typiques sur leurs casques. La scène se déroule sur un fond sombre, qui attire l’attention sur les hommes et leurs chevaux. Gericault ne dépeint cependant pas ici des individus, mais un idéal romantique du “fringant soldat”. Car même si la représentation des officiers rappelle des portraits réels, le tableau est entièrement issu de son imagination.

 

Toute la composition du tableau repose sur de forts contrastes visuels. Pour représenter les personnages centraux, Géricault utilise des coups de pinceau courts, comme s’ils étaient jetés, alors qu’il prend plus de temps pour l’arrière-plan et travaille avec des touches larges et étendues. L’arrière-plan est sombre, presque méconnaissable, et c’est surtout le personnage principal, au centre du tableau, qui se détache nettement.